Pourquoi la céramique est le matériau idéal pour les smartwatches haut de gamme

Why Ceramic is the perfect material for premium smartwatches

Lorsque vous pensez à la céramique, la première chose qui vous vient à l'esprit est une tasse à café ou autre vaisselle. Mais la céramique existe aussi en version high-tech. Elle est utilisée, par exemple, pour les implants articulaires ou les membranes de piles à combustible - ou pour les montres de haute qualité.


La première montre en céramique a été présentée par IWC dès 1986. Il s'agissait d'une "Da Vinci" avec un boîtier en céramique. Au fil des ans, le matériau n'a cessé de se développer. Aujourd'hui, par exemple, l'Omega Speedmaster "The Dark Side of the Moon" ou la Hublot Big Bang Unico Red Magic sont équipées de boîtiers en céramique. Ce n'est pas étonnant, car la céramique est presque parfaite pour l'horlogerie. Elle est légère, hypoallergénique, résistante aux rayures, et vous ne remarquez pratiquement aucun signe d'usure, même après des années. Elle conserve son éclat pendant des décennies et même les rayons UV ne peuvent l'endommager.


Les céramiques de haute technologie sont fabriquées à partir de poudre d'oxyde de zirconium. Lors de la cuisson dans un four, appelée frittage, la céramique est chauffée à plus de 1400 degrés et se rétracte d'environ 28 %. Ce phénomène doit être planifié avec précision dans le processus de fabrication afin que toutes les pièces s'emboîtent parfaitement. Le rétrécissement se traduit par une densité extrêmement élevée. La céramique est donc extrêmement robuste, résistante aux rayures et plusieurs fois plus dure que l'acier, tout en étant plus légère. Il en résulte un niveau élevé de confort pour le porteur. La céramique est très respectueuse de la peau et convient donc particulièrement aux personnes allergiques et à celles qui ont la peau sensible.


Le frittage est suivi du processus de finition, qui prend plusieurs jours. Une fois le boîtier en céramique terminé, il est environ 500 % plus dur que l'acier inoxydable.